Les conseils d'un ami - Gary Williams

Mon blogue

Les conseils d'un ami

Avec Marc, nous avons entrepris de ranger son abri de jardin. Il m’avait proposé une pelle et deux pioches, dont il ne servait plus, mais elles étaient disposées tout au fond du cabanon. Nous avons donc enlevés ce qui nous gênait. Ce fut l’occasion, pour mon ami, de retrouver une paire d’avirons, des skis, et même un pare-feu, dont il se demanda comment il l’avait eu. En voyant que je portais de l’attention à cet objet, il me le donna. Après avoir vidé à l’extérieur les outils et le reste de ce qui était entreposé dans l’abri, j’ai commencé à remettre correctement chaque chose à une place déterminée. Le mieux, à mon avis, était d’aligner sur les murs ce qui devait être présent dans la petite structure en bois. Sur des crochets que j’ai installés, j’ai accroché tout ce qui avait traîné en désordre. 

Marc reconnut que cette organisation était agréable à regarder, et qu’il pouvait trouver plus facilement ce qu’il recherchait. Il m’a offert une boisson fraîche pendant que nous discutions sur sa terrasse. Il m’a proposé de m’aider pour faire faire une soumission toiture Sorel-Tracy, car je voulais m’informer des tarifs pratiqués pour ces travaux. J’avais entrepris la réfection d’un chalet que j’avais héritée de mon grand-père. Mon ami me donna quelques conseils sur la meilleure façon de peindre mes murs. Il m’expliqua que je devais suivre le sens de la lumière qui pénétrait par les ouvertures. Mon projet était d’obtenir une demeure avec une isolation performante pour que je n’aie pas des factures de chauffage trop élevées. En remplaçant les anciennes huisseries par des nouvelles munies d’un triple vitrage, je savais que j’améliorerais la déperdition en énergie de ma maison.

Nous étions partis dans une grande conversation sur la meilleure qualité de bois pour un parquet et je fus étonné de voir apparaître la maîtresse de maison. Mon cellulaire indiquait sept heures du soir. Je me suis préparé à partir, mais je fus arrêté par la jeune femme qui venait d’arriver. Elle souhaitait que je reste pour le souper. Je n’avais personne qui m’attendait, à part mon chat. Je pouvais profiter de quelques heures en compagnie de mes amis. J’ai donc accepté, tout en précisant que je devais faire quelques courses. J’en revins avec deux bouteilles de bon vin et des fromages. La soirée s’acheva tard, et quand je suis entré à la maison, j’ai remarqué que je n’avais même pas récupéré tout ce que Marc m’avait donné.