Motiver ses salariés - Gary Williams

Mon blogue

Motiver ses salariés

Motiver ses salariés - Gary Williams

Contrairement à moi, ma femme n’aime pas l’idée de travailler pour une compagnie, où elle n’est qu’une simple salariée. Elle aime diriger, manager et piloter des projets. Même à la maison, c’est surtout elle qui dirige et gère, surtout avec nos enfants, qui sont dans l’âge difficile de l’adolescence. Ainsi, il y a trois ans, elle a mis sur pied sa propre entreprise de vente de matériels et de produits de beauté. C’est une petite PME qui emploie une vingtaine de personnes, comprenant des représentants sur la route, et des vendeurs au niveau de trois boutiques. Bien sûr, il y a également les responsables de l’administration et de la comptabilité générale et les gérants pour chaque boutique. Ces derniers temps, elle a remarqué que les ventes ont un peu chuté, du fait que les fournisseurs avaient augmenté leur prix. Et malgré qu’elle soit en contrat de franchise pour ce qui est des injections de juvederm, elle n’a pas réussi à réduire la pression du marché qui nécessitait une réelle augmentation des tarifs. Sans cela, c’était la vente à perte. Alors, un lundi, comme à l’accoutumer, ma femme a convoqué tous ses représentants, y compris ceux qui travaillaient en boutique. L’heure était grave et il leur fallait trouver une stratégie. Donc, durant la réunion hebdomadaire du lundi, ma femme a revu la stratégie de vente et a proposé une meilleure commission pour chacun des vendeurs. Et étant donné que les représentants étaient en fréquent déplacement, ma femme a augmenté le montant de leurs indemnités de déplacement et de leurs commissions sur certains produits de luxe, afin de booster les ventes. Pour les vendeurs local, ils avaient droit à des primes sur vente et pour le meilleur vendeur, chaque fin du mois un lot d’un pack de produit de beauté l’attendait.  Cette stratégie, selon ma femme, a enchanté ses collaborateurs à la fin de réunion. Ainsi, après une réunion entre eux, ces derniers ont même établi et fixé des objectifs de vente individuelle par mois, pour garantir un résultat probant. Et avant de reprendre « le combat » sur le terrain, ils ont pris soin de déposer auprès de ma femme les objectifs qu’ils se sont fixés. Un mois plus tard, la stratégie de ma femme a porté ses fruits et le chiffre d’affaires, malgré l’augmentation des prix à fait un bond de 20%. Et pour récompenser ses employés, ma femme a appliqué ses promesses, a offert un ticket-cadeau pour chaque employé et le lot prévu pour le meilleur vendeur.